Festival du Pipasso cornemuse picarde 2008

Photographies de Rémi Gaudefroy et Philippe Suzanne : " Je le savais, que vous n'auriez pas le temps de reconstruire ce vieux château "  

Le matin, les nuages sont encore lourds, puis ils s'effilochent et laissent place au soleil. Encore emmaillotté de son échafaudage, le clocher de la collégiale arbore sa toiture toute neuve d'ardoises violettes .

Entrez, entrez, mes gens !

 

Entre le CAT de Gézaincourt et Amuséon existe un lien d'amitité : c'est en effet dans l'estaminet du CAT, "Chez Marius", qu'ont eu lieu les répétitions des musiciens lors de la préparation du nouvel album : "Comme un rond dans l'eau".Ils ont fabriqué, et ils animent de beaux grands jeux en bois.

reportage du CAT de Gézaincourt

.....Donne moi ta main....

eune tchote goutte ed' flippe, est rudmint boin !

le discours d'inauguration des deux présidents : Nicolas Treilhou pour l'Office de Tourisme de l'Ouest Amiénois, et Yves Desmaris pour Amuséon.

"Je crois qu'il faut mettre les doigts ici ?" (!!!) Le "maître sonneur" François Lazarevitch avec le luthier Remy Dubois

Remy Dubois, luthier en Belgique, tourne des cornemuses, dont le pipasso picard, nommé piposa dans le Pas de Calais, et muchosac en Belgique.

Hautbois, flûtes, pipassos, bombardes sur le stand de Guy Jaillard

"ch'Berdleux" est en plein conte

Ils sont beaux, les légumes de l'hortillonne !

 

"Rbayez, rbayez là bas, vlo la télé qui vient !" "..Hein, quoi qu'te dis ?"..."Où ça ?"
  Festival du Pipasso cornemuse picarde :le reportage sur une super soirée !

La belle salle des fêtes toute neuve de la Communauté de Communes de l'Ouest Amiénois, à Picquigny, a été inaugurée aux musiques traditionnelles !

François Lazarevitch avait carte blanche pour concocter un concert solo au pipasso en début de soirée. A la fois sensible et rigoureuse, sa très belle prestation a ému l'assistance : définitivement oui, la cornemuse picarde possède toutes les qualités artistique !

"T'entends ça comme il joue bien , Jeff ?

Attentif, Rémy Dubois écoute sonner le muchosac qu'il a prêté à François. Il avait tourné ce bel instrument en "bouis" il y a déjà trente ans ! ....bientôt, le "Boeuf Itinérant" va ouvrir le bal folk...

Le groupe "Bôf", des musiciens anglais

britanniques venus de Grand Bretagne, enchaînent :

very sympas, les anglaises danses , n'est il pas ?

Les Buissonneurs entrent en scène avec un répertoire de Wallonie aux muchosacs et percussions. Les "cramignons et autres danses en ronde ont une personnalité propre, originale et intéressante.

Autre son, autre répertoire : voici des bourrées avec le duo "l'Autre Moitié", baptisé ainsi pour l'occasion : c'est en effet la moitié du groupe morvandiau "Deuxième Moitié" !

....mais si, là, c'est l'entrée du micro n°7 !

Du brin ! j'entends un bruit ! (à la technique, Jacques et Adrien)

.ils sont venus en famille, c'est-t'y pas mignon

....... et au petit matin, voilà qu' Amuséon débarque !

"chez Madame Duvivier, vlo l'gambe ed min pied."

"Tourbillon", ça c'est une valse qu'elle est belle !

.......allez les gars !

.

.Yves est content...Caroline aussi ....

.

" je n'avais pas dix ans que je parlais d'amour déjà"

.."et j'allais voir les gars !""et j'allais voir les filles !...

à l'aube, tout le monde est parti maintenant, offrons une aubade privée, à trois musettes 14 pouces s'il vous plaît, spécialement dédicacée à nos chouettes partenaires de l'office de tourisme !Super, le Festival International du Pipasso à Picquigny !

Plus de 500 personnes ont répondu "présent !" pour la journée, merci à tous d'être venus, et un très très grand bravo à tous les bénévoles !

Vivement le prochain !

  Retour vers Accueil